Foot-CFA2: La TA Rennes a pris de l’expérience

Victorieuse du derby face au Stade Rennais le week-end dernier (1-0), la TA Rennes en est désormais à deux succès en trois rencontres. Et l’expérience acquise la saison dernière n’y pas étrangère.

A l’issue de la saison dernière, la TA Rennes pouvait avoir des regrets. Reléguée malgré une bonne fin de championnat, on ne pouvait s’empêcher de croire qu’elle avait sa place dans ce CFA2. Finalement, le repêchage est passé par là et cela aurait été dommage que ce ne soit pas le cas.

Car cette année d’expérience à ce niveau fait du bien au club rennais en ce début de saison. En témoigne, cette victoire, dimanche dernier, dans le derby. Un succès par le plus petit des écarts (1-0) face au Stade Rennais, acquis dans la douleur contre une jeune réserve qui aspire à l’échelon supérieur.

Jacques Le Normand, l’entraîneur taïste, résume la rencontre: « Cela n’a pas été simple du tout, explique-t-il. Le Stade Rennais a mis, d’entrée, une grosse pression, avec une grande emprise sur le match. Durant vingt minutes, on ne pouvait pas enchaîner vers leur but, on n’arrivait pas à s’en sortir. Et en seconde période, ils ont également très bien commencé, en étant très haut ».

 

« On a su contenir leur pression »

Malgré une fin de match également sous domination stadiste, les protégés de Julien Stéphan ne réussiront pas à inscrire le moindre but car l’emprise rouge et noir a finalement été assez stérile. « On en a parlé à la fin du match avec Julien Stéphan et il était d’accord pour dire qu’ils n’avaient pas eu d’occasions très franches, continue Le Normand. En première période, on a su faire le dos rond. Puis, on a mis le ballon un peu plus haut et on a vu qu’on avait quelques fenêtres de tirs. En seconde, une nouvelle fois, on a su gérer ce temps fort du Stade Rennais et on a pu marquer sur coup de pied arrêté. »

Bref, une victoire de « vieux briscards » face à une équipe composée exclusivement de jeunes joueurs. « Nous avons fait preuve d’expérience et de sérénité », confirme l’entraîneur de la TA. Savoir subir et gagner face à un adversaire, sur le papier, supérieur, ne s’invente pas. Et l’expérience de la saison passée sera extrêmement bénéfique pour récolter des points peut-être inaccessibles il y a quelques mois. « Nous avons, à peu de choses près, le même groupe que l’année dernière. Les joueurs ont déjà vécu ces matchs-là, ils sont plus à l’aise avec l’expérience. »

 

La coupe de France pour s’aérer

Le chemin est encore long pour atteindre l’objectif manqué la saison dernière mais, pour le moment, la TA Rennes n’est pas en retard et pourra aller à « Guingamp avec plus de sérénité ». Mais avant cela, c’est la coupe de France qui s’invite au menu. Les Rennais iront défier, le week-end prochain, L’Hermitage, club de D1, pour le compte du troisième tour.

Cette coupe de France tombe-t-elle au bon moment lorsqu’on est dans une bonne dynamique en championnat? « C’est un moment d’aération, un rythme différent, répond Jacques Le Normand. En championnat, les matchs ont beaucoup d’intensité, jusqu’à la 95e minute. C’est éprouvant. C’est bien de pouvoir changer d’air. »

Changer d’air ne veut pas dire se reposer car le club nourrit quelques ambitions aussi dans cette compétition. « Par le passé, nous avons fait quelques belles performances et cela nous manque un peu ce goût de la coupe de France. » Pas question donc de laisser filer pour se concentrer exclusivement sur le maintien, la TA veut prendre tout ce qu’elle peut, et cela pourrait bien lui sourire.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On YoutubeCheck Our Feed